À moins que vous n’habitiez au fin fond des bois, vous avez probablement vu les trois sexy monitrices du Camp Bud au moins 1000 fois au cours des dernières semaines. Lors d’un trajet en métro, j’ai vu leurs mini-shorts rouges sur des méga affiches à TOUTES les stations. La campagne de publicité de Budweiser est si agressive, en y repensant, ça ne me surprendrait même pas que vous les ayez croisées au fin fond des bois…

Le Camp Bud

Le Camp Bud

Depuis quelques années, on pousse un peu plus loin la classique pub de bière avec des belles filles. Désormais, en plus de vendre de la broue, on vend “l’expérience” de la belle fille pâmée sur ton cas parce que tu bois la bonne sorte de bière (parce que dans la vraie vie, les belles filles en ont rien à cirer). Coors Light a son Manoir et ses tournois de golf. Budweiser a maintenant son camp de vacances pour jeunes hommes bourrés de testostérone: participe au concours et peut-être feras-tu partie de la gang des “gars les plus chanceux du monde“?

En réponse à cette offensive publicitaire massive, le collectif féministe Les délicates attentions a créé des modèles d’affiches et d’autocollants à télécharger et à distribuer.

Voici une douce proposition pour rappeler (dire?) au monde, au clitorisque de lui déplaire d’ailleurs, que les femmes ne sont pas des instruments masturbatoires de luxe, eh non,  et qu’il est bien indélicat de la part de la compagnie de broue de prendre leurs consommateurs fétiches tant aimés pour des décérébrés…

Flyer

Les fichiers sont disponibles pour le téléchargement sur leur site web, lesplottes.com.

Le nom de domaine “lesplottes” fait référence à un fanzine féministe fabriqué par une collective de réflexion et d’action, Les femmes ont faim, portant sur les érotismes et l’intimité. Le fanzine est intitulé “Les Plottes con-plottent”. Les Délicates Attentions est la signature de projets artistiques utilisant l’humour (grinçant) pour agir sur le sexisme ambiant. Nos projets seront postés sur le web et l’utilisation du nom de domaine “lesplottes” qui permet notamment (et s’en amuse) de détourner la navigation et de surprendre des internautes qui chercheraient… autres choses…

Je trouve ça à la fois hilarant et complètement trash! C’est provocateur et ça frappe avec une irrévérence vraiment délinquante. Vos réactions?

MISE À JOUR (30 juillet 2009): Cet article a été cité dans un article d’Émilie Côté dans La Presse.