J’ai entendu parler du documentaire Miss Representation pour la première fois en octobre dernier, alors qu’il était diffusé sur la chaîne télévisée d’Oprah. Le film de Jennifer Siebel Newsom explore comment les images stéréotypées des femmes dans les médias a mené à la faible représentation de celles-ci dans des postes de pouvoir et d’influence. À travers des interviews de personnalités publiques, d’experts en communication et d’étudiantes du secondaire, on saisit avec horreur toute l’ampleur du phénomène de dénigrement des filles et femmes par les médias de masse.

Mais comme une bande-annonce vaut mille mots, regardez et ragez par vous-même. (Et si vous avez un peu plus de temps, je vous suggère la bande-annonce longue de 9 minutes – ça vaut vraiment la peine)

Miss Representation a de nouveau fait irruption dans ma vie lorsque j’ai appris que le film sera présenté cette semaine à l’université McGill! Ce jeudi 9 février 2012, 4 projections sont prévues au cours de la journée et un panel de discussion suivra la représentation de 19h. Les infos sont ici.

Une bonne chose avec ce documentaire, c’est qu’un suivi a été fait sur Internet, notamment par les médias sociaux. Alors que j’écris ceci, leur dernier billet de blogue parle de leur campagne #NotBuyingIt sur Twitter, une offensive en direct pour dénoncer les publicités sexistes du Super Bowl. Plusieurs outils de sensibilisation et d’éducation sont disponibles via le site web de Miss Representation.