À vos aiguilles et crochets!

Un projet de tricot pro-choix est entrain de prendre forme un peu partout au Canada pour répliquer artisanalement aux tentatives de contrôle et de restriction à l’avortement. Il s’agit de tricoter des utérus et des vagins en laine et de les envoyer aux députés conservateurs afin de leur dire d’arrêter de vouloir contrôler les nôtres.  (Tricot, aiguilles, avortement, c’est quand même un symbole assez percutant, n’est-ce pas?).

Plus de détails sur la page Facebook “Womb Swarm Parliament”, ou encore sur l’initiative américaine “Government Free Vjj”. Des patrons d’utérus, de vagins et de vulves laineux sont disponibles à ces endroits.

Utérus tricoté par MK Carroll

En effet, le gouvernement Harper réouvre le débat sur l’avortement ce mois-ci au Parlement, même s’il avait explicitement dit plus tôt cette année qu’il ne voulait pas le faire. Amenée par le député Stephen Woodsworth, la motion M-312 tente de redéfinir le statut juridique du foetus afin de lui octroyer des “droits humains”. Ceci constitue une menace sérieuse à l’accessibilité de l’avortement au Canada et il faut répliquer en signant la pétition, ou bien si vous êtes habiles au tricot, en tricotant des utérus pour dire aux députés d’enlever leurs mains des utérus des canadiennes!

Alors féministes, on se réapproprie le tricot?